Yoga Sutra, la source de l’Ashtanga

De nos jours, le Yoga est habituellement associé à des postures plus ou moins complexes. En réalité, les anciens Yogi considéraient cet aspect du Yoga simplement comme l’une des étapes sur le chemin de l’éveil, but ultime de cette discipline qui remonte à l’antiquité.

Les Yogas sutras c’est quoi ?

Ces étapes sont décrites dans les Yoga Sutra de Patanjali (200 av J.C), un recueil de 195 aphorismes (sūtra) – phrases brèves, laconiques, destinées à être facilement mémorisées.

Les 195 sūtra sont répartis en 4 chapitres (pāda) : Samādhi pādaSādhana pādaVibhūti pāda et Kaivalya pāda. Ce texte  expose les fondements de la philosophie du Yoga et, depuis son origine jusqu’à aujourd’hui, et il continue à influencer pratiquants et chercheurs.  L’Ashtanga Yoga, né au milieu du 20ème siècle pour donner une forme moderne au Yoga classique s’appuie directement sur ce texte. 

En sanskrit Ashtanga signifie Huit Etapes (ashto = huit, anga = phases, membres).  Elles sont  décrites en détail  dans les Yoga Sutra. Les huit « membres » sont mutuellement liés et se suivent dans un ordre précis.  Ils se vivent comme des cercles concentriques commençant à l’extérieur de nous (notre environnement) pour aller de plus profondément à l’intérieur de nous-mêmes en une quête ultime de paix intérieure. 

Description des huit membres

Notre voyage commence par le premier membre. 

Yama concerne les rapports sociaux et fonde des habitudes de vie indispensables à la pratique du Yoga. 

Il regroupe cinq principes ; Ahimsa (non-violence), Satya (l’honnêteté), Asteya (l’intégrité), Brahmacharya (la chasteté), et Aparigraha (la non possessivité).

Puis le second membre, Niyama concerne la discipline personnelle et inculque au Yogi les habitudes pour une vie harmonieuse et ordonnée.

Il regroupe cinq principes ; Saucha (pureté), Santosha (contentement), Tapas (l’effort), Svadhyaya (l’étude de soi), Ishvara pranidhana (la modestie). 

Les troisième et quatrième membres sont liés à la pratique physique. Asana (postures) constitue l’ensemble des postures qui permettent la stabilisation harmonieuse du corps et du mental. La réalisation des Asanas nécessite que les qualités décrites par Yama et Niyama soient appliquées dans la vie quotidienne. 

Pranayama (le contrôle du souffle) est la science de la respiration. Il fait aussi référence à la circulation de l’élan vital dans le corps. Pranayama ne doit être pratiqué que lorsque la perfection dans l’Asana est atteinte.

Le cinquième membre, Pratyahara (le retrait des sens), est la capacité de se détacher des cinq sens, de contrôler le flot des sensations et de les réorganiser en un flux harmonieux de pensées cohérentes. Quelques techniques sont proposées (respiration et concentration sur des points spécifiques du corps) mais des années de pratiques intenses et de vigilance sont nécessaires pour maîtriser ce membre.

Les trois membres suivant ne concernent pas des pratiques mais des états. On ne peut pas vraiment « s’entraîner » pour y parvenir car ce n’est qu’en vivant intensément et assidûment les cinq membres précédents que ces états peuvent peu à peu survenir. 

Dharana (l’art de concentration) demande que le corps soit apaisé par les Asanas, l’esprit épuré par le feu du Pranayama et les sens contrôlés par Pratyahra,.  Le travail de concentration peut alors commencer en dirigeant et en maintenant l’attention de l’esprit sur un objet (physique ou métaphysique) tout en restant conscient de son détachement de l’objet.

Dhyana (la méditation) suit le Dharama.  La concentration fait place à un état de méditation de plus en profond jusqu`à ce que la conscience de méditer s’estompe et fasses place à une profonde conscience d’être, quel que soit le sujet initial de la méditation. «Méditer c’est être conscient de tout à chaque instant » (Khrismamurti). 

Samadhi (état de transcendance, l’éveil) est le huitième et dernier membre. Samadhi veut dire « tel qu’il était au début ». C’est l’aboutissement métaphysique du Yoga : l’esprit revient à son point d’origine, retrouve sa paix intérieure et vit dans l’instant présent en harmonie avec l’univers.

Si vous souhaitez plonger dans les Yoga Sutras, je vous conseille la lecture du livre YOGA-SUTRA Patanjali aux éditions Spiritualités Vivantes. Bonne lecture !   

Partagez cette inspiration

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email