Étude du troisième membre de Yama : Asteya

Il signifie « ne pas voler »

Il se rapporte à l’aphorisme II-37 des Yoga Sutra :

« Asteya pratishthayam sarva ratna upasthanam »
« Quand le désir de prendre disparait, les joyaux apparaissent»
Asteya = ne pas voler, ne pas prendre, ne pas convoiter
Pratishtha = installation
Sarva = tout
Ratna = joyau, pierre précieuse
Upasthana = fait d’approcher, d’apparaître
Si vous pratiquez Asteya, vous glanerez les joyaux de la vie, qui ne sont pas nécessairement monétaires. Le véritable joyau est la tranquillité d’esprit, la joie et le bonheur.

Asteya s’applique pas seulement au vol des choses matérielles mais aussi aux idées, au temps que l’on peut prendre des autres, à leurs énergies. Astaeya demande de l’honnêteté afin de ne pas s’approprier ce qui ne nous appartient pas.

Asteya invite à penser par soi-même, à se faire confiance, à apprécier ce que nous sommes et ce que nous possédons. L’objectif étant de ne plus avoir besoin de prendre, c’est être capable de faire tomber ses défenses et d’accepter la vie dans ce qu’elle a d’imprévisible.

Le non-attachement supprime le désir de voler.  Cette libération conduit à une plus grande maitrise de soi mais aussi à vivre avec l’essentiel. Nous évitons ainsi les illusions du pouvoir, de la richesse et de la renommée.

ASTEYA DANS SA PRATIQUE DU YOGA
Dans la pratique, c’est vouloir passer à la posture suivante alors que la précédente n’est pas maîtrisée et comprise. Asteya commence lorsque nous savourons une posture maîtrisée et lorsque nous avons l’honnêteté de ne pas vouloir ce pour quoi nous ne sommes pas encore prêts.
Dans la pratique, évitez de vous comparer aux autres et de vous critiquer. Vous vous volez vous-même en vous sous-estimant et en désirant les capacités physiques d’autrui.
Une attitude sans désir illusoire procure un sentiment de grande richesse. Nous avons la sensation d’avoir l’essentiel et ce qui vient en plus est vécu comme une joie ou un cadeau.

La pratique d’Asteya guide le Yogi à reconnaître sa propre valeur afin de ne pas envier celle des autres. Prenez le temps d’écouter dans votre for intérieur ce dont vous avez  vraiment besoin. Développez votre gratitude !

Partagez cette inspiration

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email