Étude du deuxième membre de Yama : Satya

Satya signifie « Vérité, honnêteté ».

Il se rapporte à l’aphorisme II-36 des Yoga Sutra,

« Satya pratisthayam kriya phalasrayatvam » que l’on peut traduire de la manière suivante :  « Celui qui pratique fermement l’honnêteté ou la véracité dans ses actes, discours et pensées verra le fruit de ses actions s’accomplir ». 

Description de Satya

Satya = sincérité, honnêteté

Pratisthayam = avoir fermement établi, être bien ancré

Kriya = actions

Phala = les résultats, les effets

Ashrayatvam = vient à la suite de, est tributaire, est subordonné à (Yogi)

Manusmti 4.138 : Lois de Manu est un traité de loi le plus ancien de la tradition hindoue du dharma.

« satyam bruyat priyam bruyat na bruyat satyamapriyam 

priyam ca nanrtam bruyant esa dharmah sanatanah ».  

« Nous devrions toujours dire la vérité. Cependant, il ne faut ni prononcer une vérité désagréable ni un mensonge pour plaire. C’est la loi éternelle »

A part le fait de ne pas mentir, Satya dans son sens profond se compose également de l’honnêteté, de l’absence de jugement et du fait d’être vrai et juste envers les autres et soi-même. Le principe de Satya demande donc du courage parce que nous ne pouvons rien cacher. Dans cette optique, le chemin de Satya mène à l’authenticité. Nous nous montrons tels que nous sommes et non pas tels que nous pensons que les autres nous voient. Cette honnêteté demande de la confiance et de l’assurance pour exprimer notre vérité et nous tenir à nos valeurs intrinsèques au risque d’être jugés et éventuellement rejetés. Il faut aussi de la force morale pour ne pas se conformer et répandre des ragots, sachant que nous pourrions éventuellement être la prochaine cible. Quand nous vivons selon Satya, nous vivons pleinement et sommes intimement liés à toute l’humanité. Vérité et honnêteté doivent être au cœur de nos activités.

« Par sa nature même, la vérité porte l’évidence en soi. Dès qu’elle est débarrassée des toiles d’araignées de l’ignorance, la vérité brille avec éclat ». Ghandi. 

Pour conclure, n’oublions pas que toute vérité n’est pas bonne à dire si elle porte préjudice à autrui. Cela cesse d’être Satya (la vérité) et devient Ahimsa (nuire). Il est préférable dans ce cas de se taire.

SATYA DANS SA PRATIQUE DU YOGA 

Dans sa pratique, il est important de se rappeler les principes de base du Yoga. Les deux premiers de ces principes sont Ahimsa : la non-violence et Satya : la vérité. Les deux principes sont liés dans un fragile équilibre.

.K.S. Iyengar a souvent parlé sur ce thème en utilisant l’expression « rester entre les rives de la posture ». Telle la rivière qui coule entre ses rives et idéalement n’en déborde pas, le corps doit rester entre les rives de la posture, ces rives étant Ahimsa et Satya.

Chaque matin, lorsque nous déroulons notre tapis, nous nous retrouvons face à nous-même. Nous pouvons certes ignorer ce que nous ressentons intérieurement et faire notre pratique de manière routinière.  Il serait cependant beaucoup plus profitable d’être bien conscient de  l’état de notre corps et de notre mental, d’apprendre à observer et à tenir compte de nos observations. Par exemple, ai-je bien aligné mes pieds ?  Le poids du corps est-il réparti également ?  Est-ce que j’utilise également les deux côtés de mon corps ?  Ces questions (et bien d’autres) sont importantes et devraient provoquer des réponses appropriées.  Une fois que j’ai observé une faiblesse, une asymétrie, quelle sera mon attitude?  En rester là sans rien faire ou  bien ajuster ou corriger ?

Rester entre les deux rives demande de la fermeté et de la volonté pour changer.  Le Yoga nous aide à développer cette résolution. Comme Ahimsa, Satya est source de transformation intérieure. Il apporte la paix, la clairvoyance. Développons notre authenticité !

Partagez cette inspiration

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email